Expérience : plus froid que froid

Une expérience de physique rafraîchissante !

Tu as peut-être appris à l’école que la température de la glace est de zéro degré. Pas plus, pas moins. Tu peux placer un bol de crème vanillée dans un lit de glace et mettre autant de glace que tu veux, la température ne descendra jamais plus bas que zéro. Et tu ne parviendras jamais à obtenir une crème glacée, car il faudrait atteindre moins dix degrés, ou même plus froid encore... Sauf si tu utilises un truc : le « mélange réfrigérant ».

Voici comment procéder.

Il te faut :

Prépare en plusieurs jours une assez grande quantité de glaçons (stocke-les en attendant dans un récipient que tu laisses au congélateur).

Quand tu as environ un kilo de glaçons, mets-les dans un sac en plastique et casse-les grossièrement en petits morceaux avec un marteau (attention aux doigts !)
Tu dois agir rapidement pour que les glaçons ne fondent pas trop. Au besoin, casse-les en plusieurs fois et conserve les morceaux en attendant au congélateur. L’idéal est d’utiliser un petit appareil à manivelle qui permet de fabriquer de la glace pilée.

Pèse 750 g de glace pilée et verse-les dans un plat rond.

Pèse 250 g de sel.
Tu peux faire de plus grandes quantités de mélange si tu respectes toujours la proportion de trois quarts de glace pour un quart de sel.

Ajoute le sel à la glace et mélange rapidement.

Le mélange va se refroidir de plus en plus. Mélange de temps en temps.

Avec du sel de cuisine, tu peux atteindre environ -15°C en 5 à 7 minutes.

Avec du sel de déneigement, le mélange descend à -20°C, voire plus bas encore.

Pour vérifier que le mélange est très froid, plonge une tasse contenant quelques millimètres d’eau dans ton mélange : tu verras qu’elle va geler, ce qui n’est pas possible avec un bain de glace ordinaire !

Attention à tes doigts : le froid intense peut provoquer des gelures. Tu peux utiliser ton mélange magique pour y plonger la bouteille de rosé que tes parents ont prévue pour le barbecue !

Comment ça marche ?

Tout se passe comme si le sel « voulait absolument se dissoudre » dans l’eau, même quand elle est sous forme de glace. Mais pour se dissoudre, le sel a besoin d’un peu de chaleur. Il ne peut la trouver que… dans la glace, qu’il refroidit un peu plus à chaque fois qu’un grain de sel se dissout. La température du mélange ne cesse de baisser pendant plusieurs minutes. Et pourtant la glace fond, car une fois chargée en sel, elle ne peut plus geler aussi facilement, sauf à des températures vraiment très basses (d’ailleurs la mer ne gèle pas sauf aux pôles).
Voilà pourquoi on utilise le sel pour faire fondre la glace sur les routes. En hiver, même quand il gèle, il ne fait pas assez froid pour que l’eau salée gèle.

Website by Cible Communication